Les agriculteurs ont 3 fois plus de leucémie à cause d'un herbicide

            Les agriculteurs qui utilisent de l'alachlore, un désherbant couramment utilisé dans les champs de maïs et de soja ont 3 fois plus de risque de leucémie. Une importante étude américaine montre à nouveau que les produits chimiques utilisés en agriculture sont dangereux pour la santé de ceux qui les utilisent. (1)
L'alachlore est un herbicide également connu sous le nom de métachlore, un produit mis au pointà la fin des années 1960 par la société américaine Monsanto, spécialisée dans les produits agricoles. Il est très couramment utilisé par les agriculteurs français pour désherber les champs de maïs et soja. Il arrive d'ailleurs en tête des polluants les plus couramment retrouvés dans les eaux françaises, selon l'Institut français de l'environnement.
Les chercheurs américains de l'Institut National du Cancer (Rockville, Maryland) ont analysé les données de l'étude Agricultural Health Study qui suit des agriculteurs américains de Caroline du Nord et de l'Iowa. 49.980 personnes ont participé à l'étude entre 1993 et 2000. Parmi eux, 26.500, soit 53%, utilisent régulièrement de l'alachlore. Les résultats montrent que les agriculteurs qui utilisent l'alachlore ont beaucoup plus de risque de développer des lymphomes que la population générale. Plus les agriculteurs ont été exposés longtemps et à des doses importantes d'alachlore, plus leur risque de cancer augmente.
Les agriculteurs les plus exposés ont 3 fois plus de risque d'avoir une leucémie, cancer du sang et de la moelle osseuse que la population générale. Ils ont également 5 fois plus de risque de développer un myélome multiple, une maladie dans laquelle des cellules malignes prolifère dans la moelle osseuse.
L'alachlore est depuis plusieurs années suspecté de favoriser les cancers. Une étude similaire réalisée en 2003 chez des agriculteurs américains a montré que les pesticides chlorés favorisent également le cancer de la prostate. (2) En 1996, une étude réalisée dans l'usine Monsanto de fabrication de l'alachlore à Muscatine (Iowa) a obtenu des résultats comparables. 943 personnes  ayant travaillé pendant au moins 1 an à l'usine depuis 1968, date de lancement du produit, ont participé à l'étude. Les résultats ont montré qu'ils avaient 50% de risque en plus d'avoir un cancer (cancer du colon et leucémie principalement) (3) . Mais l'alachlore semble avoir encore de beaux jours devant lui. Il est utilisé, avec le dinoterbe, autre produit phytosanitaire à la toxicité connue pour l'homme, comme produit de substitution de l'atrazine. Ce pesticide très largement utilisé en agriculture et interdit en France depuis le 30 juin 2003 parce qu'il favorise les cancers.. le 12/02/2004

(1) Lee W : Cancer Incidence among Pesticide Applicators Exposed to Alachlor in the Agricultural Health Study. Am. J. Epidemiol. 2004, 159 (4) : 373-380.
(2) Alavanja MC : Use of agricultural pesticides and prostate cancer risk in the Agricultural Health Study cohort.
Am J Epidemiol. 2003 May 1;157(9):800-14.
(3) Leet T : Cancer incidence among alachlor manufacturing workers. Am J Ind
Med. 1996 ep;30(3) :300-6.

Source :François Veillerette, Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures. http://www.mdrgf.org/